154 : Trois hommes et un magot (18/12/2011)

Aller en bas

154 : Trois hommes et un magot (18/12/2011)

Message  HIGGINSTO le Mer 30 Nov - 8:10



Résumé :

Il y a des disparitions qui restent longtemps sans suite. D’autres qui inquiètent rapidement les policiers. Celle des Véran-Raspini est de celles-là. Peut-être à cause du chat affamé qui miaulait désespérément dans leur grande bâtisse de la colline de Gairaut, sur les hauteurs de Nice. Plus sûrement, parce que Francine Raspini et son fils ne seraient jamais partis la semaine, où ils percevaient les loyers de leurs locataires…

Et la police a eu raison de s’inquiéter, puisque la disparition de ce couple invraisemblable cachait un double homicide. Francine et son fils Marc ont été assassinés par trois hommes qui s’étaient persuadés qu’ils découvriraient un magot dans la grande maison. Pour devenir riches, Philippe Dubois, Patrick et son fils, Laurent Gauvin n’ont pas hésité à tuer Marc et à l’enterrer aux côtés de sa mère alors qu’elle était encore vivante.

Pour tout butin, ils avaient emporté un chéquier. C’est ce qui les a perdus. Un sou est un sou, et Francine Véran-Raspini les comptait, au centime près. A 71 ans, elle gérait encore d’une main de fer sa petite fortune immobilière : des appartements dans le centre de Nice et un immense terrain sur la colline de Gairaut. C’est là, qu’elle vivait, en autarcie, avec son fils de 47 ans ; sans visites, sans amis, sans dépenses.

Les loyers ? Elle les percevait sur le pas de sa porte, et en liquide. Alors, au fil des années, la mère et le fils ont fini par se tailler une réputation singulière sur la colline : celle d’un couple improbable, assis sur un magot. C’est sans doute ce qu’ont pensé les Gauvin, père et fils. Le dimanche 10 mars 2002, ils sont allés à Gairaut, armés et cagoulés, bien décidés à s’emparer du trésor des Raspini.

Marc a été ligoté sur une chaise, tandis que ses agresseurs fouillaient la maison. Quand il a réussi à se défaire de ses liens, pour se jeter sur eux, ils l’ont étranglé en le noyant dans la baignoire ! Quant à Francine, ils l’ont réveillée en plein sommeil, en la menaçant d’un pistolet. Ensuite, ils ont conduit la mère et le fils dans une forêt toute proche, où ils avaient déjà creusé une fosse. C’est là qu’ils se sont débarrassés du cadavre de Marc et qu’ils ont poussé Francine, encore vivante, sur le corps de son fils, avant de les enterrer tous les deux.

Tout cela pour un butin dérisoire : un sac à main, quelques formules de chèques… Leur crime serait peut-être resté impuni si les Gauvin avaient fréquenté plus longtemps les bancs de l’école. Ils n’auraient alors sans doute pas pris le risque de confier à un troisième larron le soin de falsifier les chèques volés et d’écrire pour eux des sommes qui ne pouvaient qu’attirer l’attention des policiers. C’est ce complice, Philippe Dubois, et ces faux en écriture qui les ont fait tomber. Car, depuis la disparition des Raspini, la police surveillait cet homme, un locataire qui avait eu maille à partir avec Francine.

Quand ils sont arrêtés, près d’un an après l’assassinat, Laurent, le plus jeune des trois, craque rapidement. Il raconte le crime, tout en minimisant le rôle de Patrick Gauvin, et en refusant de balancer le nom de son complice, un mystérieux "troisième homme".

Il prétend que son père dormait dans la voiture pendant qu’il s’occupait des Raspini et que Philippe Dubois n’est pas dans le coup, alors qu’on a retrouvé un mégot avec son ADN dans la maison ! Une version que Dubois soutient aussi : il n’a jamais mis les pieds chez les Raspini, et encore moins participé à leur assassinat.

L’homme crie son innocence, mais aux yeux des policiers, comme à ceux du juge, il passe pour le chef de la bande, l’instigateur de cette expédition digne des Pieds Nickelés. Au premier procès, comme en appel, le verdict est le même : tous coupables ! Seules les peines s’allègent : le 20 mars 2008, la cour d’appel d’Aix-en-Provence condamne Philippe Dubois à 28 ans de prison, comme Laurent Gauvin. Son père, Patrick, écope quant à lui de 25 ans de réclusion.

Intervenants

Le commandant Alain Brunache, ancien chef de la brigade criminelle, PJ de Nice
Michèle Lis-Schaal, juge d’instruction
Me Hervé Zuelgaray, avocat de parties civiles
Dominique Rizet, journaliste
Un locataire de Francine Véran- Raspini
Kamel, employé de Francine Véran-Raspini
Le commandant Bernard Mascarelli, brigade criminelle, PJ de Nice
Le capitaine Olivier Negroni, sécurité publique de Nice
Commandant Catherine Messineo, brigade criminelle, PJ de Nice
Le commandant Pierre Batty, brigade criminelle, PJ de Nice
Didier Chalumeau, journaliste, Nice-Matin
Me Philippe Armani, avocat de Patrick Gauvin
Gilles Giessner, expert en documents et écriture
L’adjudant-chef Patrick Villardry, responsable de l’unité cynotechnique du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) des Alpes- Maritimes
Me Adrien Verrier, avocat de Laurent Gauvin
Roger Nahon, enquêteur de personnalité
Danny Borgogno, expert psychologue
Me Gérard Baudoux, avocat de Philippe Dubois
Me Christian Donato Di Pinto, avocat de Philippe Dubois
L’épouse de Philippe Dubois depuis 2005
José d’Arrigo, journaliste, Nice-Matin.






faites entrer l'accusé - trois hommes et un magot - mkv- from samir on Vimeo.




Dernière édition par HIGGINSTO le Lun 23 Jan - 17:48, édité 1 fois
avatar
HIGGINSTO
Admin
Admin

Messages : 623
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 48
Localisation : REGION PARISIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Re: 154 : Trois hommes et un magot (18/12/2011)

Message  vortesk le Mar 20 Déc - 0:58

yes ! avec les vaca,ces, j'avais zappé qu'on était dimanche hier Smile

merci
avatar
vortesk
fan
fan

Messages : 93
Date d'inscription : 29/04/2011
Age : 40
Localisation : CRETEIL

Revenir en haut Aller en bas

Re: 154 : Trois hommes et un magot (18/12/2011)

Message  Sosoraya le Mar 20 Déc - 14:08

Dans l'ensemble, c'est vraiment des pauvres types... Quel amateurisme...
Mais c'est fou la crainte qu'inspire Dubois sur ses deux complices !
avatar
Sosoraya
serial killer
serial killer

Messages : 154
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 30
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

soso bonnes nouvelles non elucidés de retour.....

Message  RIO0210? le Jeu 22 Déc - 2:15

11 - Non Elucidé - L'affaire Godard (08/01/2012)

§§§§§§ LAFFAIRE DU MEDECIN DISPARU EN MER AVEC SES ENFANTS...

_________________
On perd notre vie à la gagner confused study / la peur n'évite pas le danger Shocked /
Quand on ne se bat pas on n'est sur de perdre cheers / Qui tente rien n'a rien lol!
avatar
RIO0210?
Admin
Admin

Messages : 545
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 39
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: 154 : Trois hommes et un magot (18/12/2011)

Message  Invité le Jeu 22 Déc - 15:51

un tres bon f e a comme je les aimes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 154 : Trois hommes et un magot (18/12/2011)

Message  montana1008 le Jeu 26 Jan - 8:32

avatar
montana1008
Admin
Admin

Messages : 12706
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: 154 : Trois hommes et un magot (18/12/2011)

Message  montana1008 le Mer 15 Mai - 7:50

avatar
montana1008
Admin
Admin

Messages : 12706
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: 154 : Trois hommes et un magot (18/12/2011)

Message  montana1008 le Ven 27 Mar - 17:34

avatar
montana1008
Admin
Admin

Messages : 12706
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: 154 : Trois hommes et un magot (18/12/2011)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum