PRÉSUMÉ INNOCENT : ADN : LA TRACE DU TUEUR

Aller en bas

PRÉSUMÉ INNOCENT : ADN : LA TRACE DU TUEUR Empty PRÉSUMÉ INNOCENT : ADN : LA TRACE DU TUEUR

Message  montana1008 le Dim 15 Jan - 8:19

PRÉSUMÉ INNOCENT : ADN : LA TRACE DU TUEUR Presum15

PRÉSUMÉ INNOCENT : ADN : LA TRACE DU TUEUR 33554511

Résumé :

- L’ADN qui innocente : l’affaire Henri-Jean Jacomet

L’ADN est parfois décrit comme « la reine des preuves »... Henri-Jean Jacomet en est persuadé. Grâce aux analyses génétiques, il a été innocenté d’un triple meurtre, 13 ans après le drame. En 1988, sa femme, sa belle-soeur et son beau-frère sont retrouvés sauvagement tués, chez eux à Huos, un petit village du sud-ouest de la France. Au total, il va passer près d’un an en prison avant d’être acquitté devant les assises de Haute-Garonne en 1995. Et ce n’est qu’en 2001 que les analyses ADN vont définitivement le blanchir. Mais aujourd’hui encore, les familles des victimes sont persuadées de sa culpabilité…

- Rattrapé par son ADN, 20 ans après

C’est l’histoire d’un meurtre qui a été élucidé 22 ans après les faits grâce à l’ADN… L’histoire de Sylvie Bâton. Une jeune femme de 24 ans, violée et tuée à Avallon en 1989. Des années d’enquête, de nombreux suspects mais jamais de preuves suffisantes pour trouver le coupable. Jusqu’à ce rebondissement en 2007 : l’ADN d’un ressortissant allemand correspondrait à celui du meurtrier. Il s’agit d’Ulrich Muenstermann, déjà condamné dans son pays pour viol et pour meurtre. Son procès s’est ouvert en octobre 2011. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans.

- La manipulation de l’ADN : l’affaire Jean-Luc Cayez

Quand l’ ADN est manipulé pour faire croire à son innocence...C’est l’histoire de Jean- Luc Cayez. Un gardien d’immeuble d’une cinquantaine d’années qui a torturé une jeune femme de 24 ans : Audrey Jouannet séquestrée, violée et étranglée pendant 15 heures. C’était à Soizy-sur-Seine dans l’Essonne dans la nuit du 13 au 14 septembre 2005. Pour tromper son monde, il avait récupéré des préservatifs usagés dans des poubelles d’une voisine. Ce stratagème inspiré par une série américaine n’a finalement pas fonctionné. Ce multirécidiviste, déjà condamné à deux reprises pour viol, a écopé de la peine maximale en mai 2008 devant la cour d’assises de l’Essonne : prison à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans.


montana1008
montana1008
Admin
Admin

Messages : 12706
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum